PRUSSEN, Gustave (1881 – 1920)

Le 18 décembre nous parvint la triste nouvelle de la mort subite du camarade Gustave PRUSSEN qui a succombé sur le champ du devoir, terrassé par les forces de la nature que l’ingénieur s’est efforcé de dompter et de soumettre à sa volonté depuis des siècles. C’est une destinée fatale que ce sont les plus braves, les plus dévoués et les meilleurs qui succombent à ces dangers qui guettent continuellement l’ingénieur dans l’exercice de ses fonctions. Après avoir terminé ses études moyennes à Luxembourg, Prussen s’est rendu à l’ecole des hautes études techniques d’Aix-la-Chapelle, où il s’est adonné aux études d’ingénieur avec une ardeur et une énergie qui lui valurent l’admiration et même un peu l’envi de ses condisciples. Il obtint son diplôme avec la plus grande’ distinction et un hasard voulut que, tandisque notre regretté camarade Mouris fut le premier ingénieur diplômé sorti d’Aix-la-Chapelle, Prussen remporta le centième diplôme de cette haute école, section métallurgique. A cette occasion l’Ecole lui offrit un grand banquet et lui remit, pour commémorer cette date unique et en souvenir de ses brillantes études, une statue en bronze représentant un forgeron, emblème de son activité.
Ses études terminées en 1903 il fut engagé par les usines d’Ougrée-Marihaye, section de Rodange, comme assistant aux hauts-fourneaux. Appréciant son travail assidu et ses hautes capacités le conseil d’administration l’appelait en 1918 à la direction de ce service.
Dans sa vie d’ingénieur, dans la fumée et le tracas des usines il nous est resté toujours le camarade franc et dévoué que nous avions appris à connaitre et à estimer à l’Ecole. Il n’a cessé de s’intéresser au bien-être et au développement de notre Association. La foule nombreuse de camarades qui s’étaient rassemblés autour de sa tombe est une éclatante preuve de l’amitié et de l’estime qu’il a su conquérir dans sa courte carrière.
Le défunt laisse:une jeune veuve et deux enfants en bas âge. C’est avec une respectueuse sympathie que nous nous inclinons devant sa famille et son immense douleur. La mémoire de ce cher camarade restera toujours vivante parmi nous.

Be the first to comment

Leave a Reply