EYDT, Charles (1860 – 1923) 1ièr Inspecteur en chef du Travail

C’est avec une émotion profonde que nous venons d’apprendre la nouvelle de la mort d’un des membres fondateurs de notre Association, Mr. Charles Eydt, ingénieur et inspecteur en chef du travail, survenue subitement dans la matinée du 8 juin courant.
Après avoir fait d’excellentes études à l’Athénée de Luxembourg, sa ville natale, Charles Eydt fréquenta l’Ecole technique supérieure d’Aix-la-Chapelle, section de métallurgie. C’est aussi dans la métallurgie qu’il débuta comme jeune ingénieur des usines de „Rothe Erde.”
Mais l’étranger ne le retint pas trop longtemps; il ne tarda pas à rentrer dans le pays pour reprendre l’exploitation d’une affaire à laquelle des générations de sa famille s’étaient intéressées et qui est connue sous le nom de moulin „Eydt.”
Lorsqu’en 1902 la législation ouvrière fut introduite dans le Grand-Duché et exigea la création du poste d’inspecteur du travail, l’attention du Gouvernement se porta tout naturellement sur Ch. Eydt qui fut, non seulement un ingénieur expérimenté, mais encore un homme de cœur et de tact.
Ce sont ces deux qualités qui l’ont toujours guidé dans sa mission combien difficile en ces temps d’évolution sociale. Sa grande compréhension des questions ouvrières, son esprit conciliant et modéré ne lui ont valu non seulement l’estime de l’autorité supérieure mais encore la confiance. Des principaux intéressés: patrons et ouvriers.
Charles Eydt n’était pas un de ces esprits étroits qui se confinent dans les strictes limites de leur spécialité. Il avait l’esprit trop large, trop ouvert à toutes les manifestations des sciences et des arts pour se contenter de suivre l’ornière tracée par ses devoirs professionnels.
Très doué pour la peinture, il en suivait, avec le plus grand intérêt, l’évolution constante, et, en ses heures de loisir, malheureusement trop rares, il maniait lui-même le pinceau avec beaucoup de succès.
Sa grande passion pour les sciences naturelles et surtout pour la géologie et la pétrographie, le poussait à se tenir au courant des dernières recherches dans ces domaines de la science où son opinion faisait autorité.
Telle était cette nature d’élite, si richement douée, cette personnalité si harmonieusement pondérée. Si la vie de Charles Eydt a été trop courte, hélas ! Elle a été, au moins bien remplie puisqu’elle embrassait presque tous les domaines de l’activité et de l’intelligence humaines.
En priant la famille du cher défunt de bien vouloir agréer l’hommage de nos très sincères condoléances, nous pouvons l’assurer que nous garderons au camarade disparu, le meilleur et le plus fidèle souvenir.

Be the first to comment

Leave a Reply